Il y avait trop de vélos dans le TER

Article paru dans la Nouvelle République le 09 septembre 2015

Hier soir en gare de Niort, il y avait trop de vélos dans le TER?: le contrôleur a refusé le départ. Raisons de sécurité dit la SNCF. - (Photo archives NR)

Hier soir en gare de Niort, il y avait trop de vélos dans le TER?: le contrôleur a refusé le départ. Raisons de sécurité dit la SNCF. – (Photo archives NR)

Niort

Presque une demi-heure de retard au départ de Niort hier soir pour le TER de 17h25 à destination de La Rochelle. Pas de problème sur la voie, pas de caténaire arrachée… tout simplement une histoire de vélos. L’affaire pourrait prêter à sourire mais elle n’amuse pas du tout les usagers habituels de ces trains. En juin dernier, ils avaient manifesté leur inquiétude pour s’alarmer du fait que les nouvelles rames de TER Poitou-Charentes n’avaient plus que six crochets pour vélo au lieu de neuf ou douze sur les précédentes.

Hier soir, quatre vélos avaient été embarqués à Poitiers, il ne restait que deux places pour les personnes montant à Niort. Trop peu bien évidemment. Les bicyclettes ont cependant été chargées dans un dégagement situé en bout de rame. Mais à ce moment, le contrôleur a refusé le départ du train, demandant que l’on descende le « trop plein ». Les usagers ne l’ont pas entendu ainsi, mettant même sous le nez de l’agent SNCF une lettre de Jean-François Macaire, président de la Région Poitou-Charentes, qui promettait au début de l’été qu’il y aurait

bien plus de places pour les vélos dans les trains.
Discussions, palabres. Finalement, les vélos en trop ont été descendus. Et le train a pu partir avec 28 minutes de retard. Les autres vélos auraient été acheminés par un TGV quelques minutes plus tard.
Hier soir, la SNCF justifiait cette décision du contrôleur par des raisons de sécurité. « Imaginez qu’il y ait un freinage d’urgence et les vélos peuvent blesser des voyageurs », nous expliquait un responsable de la direction régionale.
Cet incident ravive en tout cas les inquiétudes des usagers réguliers des TER entre Niort et La Rochelle. Le collectif, qui s’était créé il y a quatre ans lorsque les horaires avaient été modifiés, pourrait bien monter à nouveau au créneau.

Fr.B.

Lien Permanent pour cet article : http://www.fnaut-pc.asso.fr/2015/10/09/il-y-avait-trop-de-velos-dans-le-ter/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*