« Des Régions volontaires alors développons le TER ! » . NR 07/12/12

Article la Nouvelle République Deux-Sèvres le 07/12/2012

« Un développement du TER (trains et cars) un peu plus important », c'est ce que souhaitent plusieurs acteurs locaux du nord Deux-Sèvres, dont Michel Ferey.

« Un développement du TER (trains et cars) un peu plus important », c’est ce que souhaitent plusieurs acteurs locaux du nord Deux-Sèvres, dont Michel Ferey. Photo SD

Lors de la réunion du comité de ligne Nord Deux-Sèvres, l’axe Saumur-Les Sables a fédéré les Régions qui veulent le redynamiser.

Réuni lundi à Parthenay, le comité de ligne Nord Deux-Sèvres a d’abord présenté le bilan du premier semestre. Le trafic ferroviaire enregistre une hausse de 20 % sur l’axe Bressuire-Thouars-Saumur-Tours. A propos du service annuel 2013, Michel Ferey, de la CGT-Cheminots de Thouars, a réagi : « On demande toujours un aller-retour Bressuire-Saint-Pierre-des-Corps supplémentaire. Globalement, les chiffres ne sont pas mauvais. Dans le nord Deux-Sèvres, le nombre de voyageurs progresse moins vite qu’ailleurs car trop de gens sont habitués à prendre le train à Poitiers et à Saumur, ils ne savent pas forcément les possibilités au départ de Thouars ».

 » Des offres en plus  »

Avant d’évoquer le problème récurrent à Thouars des guichets fermés « à l’heure où passent les trains ». Un fait confirmé par la conseillère régionale Julie Geairon.Pierre Arches, représentant des usagers à Parthenay, s’est également exprimé : « En période d’hiver, peut-être celle de Parthenay pourrait être plus souvent ouverte… Les arrêts de bus couverts n’offrent pas la protection d’une gare routière ». Le projet de restructuration de cette gare a alors été évoqué.

À l’été 2013

Enfin, a été présentée l’étude du bureau Iter, récemment commencée, sur l’axe Saumur-Les Sables, actuellement assurée en autocar via Thouars et Bressuire. S’inscrivant dans un programme européen « Citizen’s Rail », Gilles Bontemps, vice-président du conseil régional des Pays de la Loire, en charge des transports, a affiché sa volonté de redynamiser cette ligne, et s’est déclaré « prêt à mettre des offres en plus » si les acteurs locaux s’impliquent. « On veut bien développer l’offre, mais il faut qu’on travaille avec les collectivités locales pour inciter les citoyens à prendre le train. On a besoin de le prendre. » « Besoin d’humanité », ajoute Françoise Coutant, son homologue dans notre Région. De quoi réjouir Michel Ferey : « C’est une ligne qui passe dans une zone pas si rurale que ça. J’ai noté les bonnes volontés des deux Régions, maintenant, allons-y, développons le TER (TER : trains et cars) ! ». A l’été 2013, un aller-retour en train Saumur-La Roche-sur-Yon-Les Sables-d’Olonne sera mis en place les samedis et dimanches. Vont aussi être organisés des ateliers territoriaux auxquels sont conviés les usagers.

Lien Permanent pour cet article : http://www.fnaut-pc.asso.fr/2012/12/07/des-regions-volontaires-alors-developpons-le-ter/

(5 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • Jacques on 4 juin 2013 at 21:50

    Il a été dit que : « Dans le nord Deux-Sèvres, le nombre de voyageurs progresse moins vite qu’ailleurs car trop de gens sont habitués à prendre le train à Poitiers et à Saumur, ils ne savent pas forcément les possibilités au départ de Thouars ».
    C’est tout à fait général au malaise des TER en régions. Le développement du chemin de fer passe par une information et une sensibilisation qui n’est pas toujours évidente.
    Autant je suis d’accord avec la FNAUT, j’ai du mal à croire que les AR entre Thouars et St Pierre-des-Corps qui sont demandés à corps et à cri, ne puissent pas passer un jour par Chinon.
    Qui actuellement se bat pour la réouverture de Thouars-Chinon ?

    • Jacques on 4 juin 2013 at 22:03

    Je me demande encore pourquoi il n’y aurait pas des Intercités ou des TER directs de Niort à Bordeaux. Pourquoi toujours imposer une correspondance à Saintes.
    Je pousserai même un peu le bouchon : Pourquoi ne pas créer un AR entre Tours-Saumur et Bordeaux par la ligne de Niort ?
    Suis-je inconscient ?

    • JiBOM on 28 juin 2013 at 23:13

    @ Jacques
    L’idée de relier sans rupture de charge Niort à Bordeaux n’est pas ridicule, surtout si l’on considère l’opportunité de remettre en service l’axe Niort-Parthenay-Thouars.
    Dans cette optique, on pourrait en effet créer des trains Tours-Saumur-Niort-Bordeaux. Personnellement, j’avais plutôt pensé remplacer Tours par Angers. En effet, cette dernière n’est pas reliée directement à Bordeaux ni au Poitou-Charentes (à l’exception de Thouars) et un tel itinéraire ouvrirait un grand nombre de connexions grâce aux multiples intersections* ferroviaires avec des lignes déjà ouvertes ou à rouvrir.

    * Elles sont relativement nombreuses au regard du linéaire et sont situées à Saumur, Thouars, Parthenay, Niort et Saintes.

    • Jacques on 27 août 2013 at 19:09

    Mon idée de trains directs entre la l’Anjou et Bordeaux par Thouars et Niort n’est donc pas ridicule. J’invite les intéressés à méditer sur « le train des sables  » qui a été mis en service entre Thouars et Les Sables d’Olonne cet été, grâce en particulier au plan européen « Citizen Rail ».
    Des liaisons TER parfois inexistantes, ou insuffisamment offertes, intéressent donc nos concitoyens. Il y a une demande.

    • Jacques on 29 septembre 2013 at 18:09

    @JiBOM (réponse du 23 juin) : Je n’avais pas pensé à Angers-Bordeaux effectivement. Ce serait un excellent projet mais la ligne serait plus difficile à ré-ouvrir. En effet, je pense que ce service pourrait passer par Cholet, puis par Parthenay, Niort, Saintes et Bordeaux.
    La difficulté réside dans la section fermée Cholet Parthenay. Il ne faudrait pourtant pas de grandes études pour comprendre que la liaison Cholet-Parthenay intéresse les résidents des Deux-Sèvres qui veulent se rendre à Nantes. Il le pourraient par Cholet et Clisson. Il n’y a que quelques km à débrousailler et à réhabiliter.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*