«

»

Imprimer ce Article

Des trains plutôt à l’heure

Source Sud Ouest, 29 janvier 2011 06h00 | par Vincent Buche

Hier, à Poitiers, le patron régional de la SNCF a assuré que les services ont été plus réguliers l’an passé dans la région qu’ailleurs.

En 2010, en Poitou-Charentes, 92,8 % des TER et TGV sont arrivés à destination avec moins de cinq minutes de retard, assure la direction de la SNCF. PHOTO ARCHIVES SUD OUEST

En 2010, en Poitou-Charentes, 92,8 % des TER et TGV sont arrivés à destination avec moins de cinq minutes de retard, assure la direction de la SNCF. PHOTO ARCHIVES SUD OUEST

Pour une fois, hier, la presse était invitée à parler des trains qui arrivent à l’heure. Présent à Poitiers, Pierre Boutier, le directeur régional Aquitaine Poitou-Charentes de la SNCF, a pu avancer ce chiffre plutôt flatteur dans un contexte national de grogne des usagers : en Poitou-Charentes, 92,8 % des trains, TER et TGV confondus, sont arrivés en 2010 à destination avec moins de cinq minutes de retard, ce qui place la région en tête de peloton.

Encore convient-il de noter qu’un train qui arrive (à l’heure ou en retard) est un train… qui est parti ! Or l’an passé, 9 % des trains initialement prévus ont été supprimés, ce qui est beaucoup. Hormis les travaux qui ont empêché la circulation de certains trains, il y a eu les aléas climatiques, la tempête Xynthia en tête, mais aussi les nombreux mouvements sociaux.

Le trafic baisse de 2,6 %

Si on excepte ces facteurs peu maîtrisables, les annulations de trains pour cause de panne ou de chauffeur absent n’ont représenté que trois trains sur mille.

On ne sera guère étonné dans ces conditions que la SNCF en Poitou-Charentes ait vu son trafic baisser de 2,6 % et ses recettes de 0,6 %.

Pierre Boutier a profité de son passage à Poitiers pour présenter quelques grands événements à venir en 2011, en attendant le grand chambardement national des horaires et des dessertes en décembre, lié au « cadencement » des trains.

Rappelons ici que RFF et la SNCF ont été invités par le ministère des Transports à rationaliser la circulation des trains et la desserte des gares, de façon à dégager de nouveaux horaires de circulation, entre autres pour les nouveaux opérateurs de transport de passagers.

Revenons aux nouveautés dévoilées hier : le Pass Loisirs de la Région est étendu à l’année entière. Pour 35 euros, une à cinq personnes peuvent voyager autant qu’elles le souhaitent pendant deux jours sur les TER Poitou-Charentes. Lancé le 1er février, le Pass Mobilité permettra aux salariés de se rendre de leur domicile à leur travail en TER pour moins d’un euro par trajet (soit moins de 80 € par mois financés à 50 % par l’employeur).

Autre annonce : plusieurs gares doivent faire l’objet d’aménagements ou de rénovations. Celles de Jarnac, Cognac et Châteauneuf-sur-Charente pourraient être aménagées grâce à des financements de la Région, pour améliorer l’accès aux trains des personnes handicapées. Par ailleurs, de nouveaux écrans d’information plus lisibles seront installés dans les gares de Rochefort et de Surgères.

La semaine dernière, lors d’une conférence de presse similaire à Bordeaux, Pierre Boutiers avait évoqué la situation de la ligne Paris-Tours-Bordeaux, où les conditions de voyage se dégradent.

« Il n’y a plus de TGV Paris-Bordeaux en trois heures aujourd’hui », avait reconnu bien volontiers le patron régional de la SNCF. Le retard moyen serait de dix à quinze minutes. C’est parfois beaucoup plus long, car la vitesse commerciale est tombée de 220 à 160 kilomètres/heure sur de nombreuses sections. Les travaux de régénération sur une ligne vétuste contraignent à ces ralentissements. Avec 3 millions de voyageurs par an, les 22 allers et retours quotidiens entre Bordeaux et Paris n’épargnent pas la ligne. Et ce n’est pas fini, car au moins 1 milliard d’euros de travaux en tout genre sont prévus dans les deux régions d’ici à 2015, hors ligne nouvelle Tours-Bordeaux.

Lien Permanent pour cet article : http://www.fnaut-pc.asso.fr/2011/01/30/des-trains-plutot-a-lheure/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*