«

»

Imprimer ce Article

Inauguration du technicentre de Saintes et du TER

Technicentre de Saintes vu de l'exterieurLe mardi 6 juillet a eu lieu au Technicentre de Saintes une double inauguration. En effet le nouvel atelier TER de la Région Poitou-Charentes a officiellement été inauguré en présence de la Présidente de Région, Mme Ségolène Royal, de M. Claude Soulard, directeur des TER Nationaux, et de M. Jean Rougier, maire de Saintes.
Mme Royal et ses invités se sont rendus dans un premier temps au nouveau centre de maintenance des TER. Jusqu’ici la maintenance des rames ne pouvait être effectuée dans la région et se faisait soit à Tours, à Limoges, ou à Bordeaux ,ce qui allongeait les temps de maintenance et de réparation.

Le nouveau Centre a nécessité 13.5 millions d’euros d’investissement dont :
Une voie d'atelier à l'intérieur du technicentre de Saintes

  • 5.1 millions d’euros apportés par la Région,
  • 3.3 millions par la Communauté de Communes du Pays Santon,
  • 1.8 millions par le Département,
  • 300 000 euros par la ville de Saintes.

Le Centre est équipé de trois nouvelles voies extérieures entièrement aménagées, ainsi qu’une installation pour faire le plein de sable.
Trois bâtiments ont été créés ou agrandis; ils permettent dorénavant de lever une rame de 4 caisses en même temps (AGC. Bibi). Une nouvelle caténaire a été installée pour les essais.
Des critères écologiques ont été intégrés :

  • récupération des eaux de pluie, eaux de nettoyage en circuit fermé, et eaux des sanitaires chauffées à l’énergie solaire.

Ter Poitou-Charentes équipé de panneaux photovoltaïques

Second événement :
C’était la présentation du tout premier TER en France équipé de panneaux photovoltaïques installés sur le toit.

Panneaux Photovoltaïque sur le toit sur TER Poitou-Charentes

C’est une première en France.
Cet autorail expérimental circulera sur la Région pendant deux ou trois ans et donnera lieu à des analyses du comportement du matériel. Ceci afin de déterminer si une extension des panneaux photovoltaïques à tout le parc du TER est envisageable.
Selon M. Stéphane Poughon de l’entreprise Disa Technology qui a conçu le dispositif, une simulation fait état de 2 500 à 3 000 KW/heures d ‘économie d’électricité, soit 12 tonnes d’équivalent CO2 rejetés en moins en un an, donc 36 tonnes sur trois ans.
À titre indicatif: « Une tonne de CO2 équivaut à 15 000 kilomètres effectués avec une Renault Twingo »
Pour l’éclairage intérieur, des spots halogènes de 20 w ont été remplacés par des spots LED 3W, limitant la consommation d’énergie.

Les baies vitrées ont été « pelliculées » afin « d’optimiser l’efficacité de la climatisation », a détaillé Mme Ségolène Royal. Ce projet a couté 400 000 euros à la charge de la Région.
Vu la croissance du nombre de voyageurs en abonnement domicile – travail, ainsi que du manque de matériel correspondant , la Région doit acheter 10 rames à Alstom à La Rochelle. Une partie sera sous traitée aux Établissements Heuliez , ce qui permettra de faire revivre les entreprises en Poitou-Charentes.
Pourquoi les batteries solaires ? C’est pour supprimer les pannes des autorails à l’arrêt. En effet une porte restée ouverte vide les accus et la panne survient lors du redémarrage. Avec les panneaux solaires la recharge de ces derniers s’effectue même à l’arrêt.

Lien Permanent pour cet article : http://www.fnaut-pc.asso.fr/2010/07/15/inauguration-du-technicentre-de-saintes-et-du-ter/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*