«

»

Imprimer ce Article

La ligne SNCF Poitiers Limoges sur la bonne voie

LGV Pendulaire

Paru dans Centre Presse le 19 juillet 2005.

La ligne TGV fait couler beaucoup d’encre. Dans un communiqué, la Fédération nationale d’associations d’ usagers des transports (FNAUT) de la Vienne explique, que l’association issue d’une fédération nationale d’associations d’ usagers des transports, qui défend la ligne nouvelle, est compétente en transport, cohérente et citoyenne dans ses choix et son fonctionnement.

D’abord à propos du train pendulaire. La pendulation permet de prendre des courbes de faible rayon à plus grande vitesse. Mais la ligne Tours Bordeaux est la plus rectiligne de France  » ses constructeurs, entre 1848 et 1853,avaient joué de la règle ! On y roule aujourd’hui à 220kmh ; un TGV pendulaire ne servirait strictement à rien, car il n’est utile que pour les lignes sinueuses et en fin de parcours « L’association rappelle que la Région Poitou-Charentes fin des années 90 avait justement commandé une étude, sur la pendulation concernant ses lignes régionales. « L’étude a démontré qu’elle ne correspondait pas à notre région. Car les travaux à faire sur la ligne étaient plus importants que de moderniser cette dernière de façon classique, ce qui aurait permis au TER de rouler aussi vite, et que l’entretien du pendulaire était aussi plus coûteux. Quant au train pendulaire sa vitesse maximum était de 220 km/H. C’est justement la vitesse du TGV sur la ligne actuelle poursuit-elle. « Ensuite, on nous informe que grâce à la chute de 15% du trafic fret l’année dernière, la ligne est moins encombrée. Le chiffre est exact ; ce qui veut dire des milliers de camions en plus sur les routes. Les riverains des grands axes routiers risquent de ne pas apprécier »

La FNAUT note que N10 et la A10 sont déjà plus encombrées, cette diminution du fret ferroviaire est due, notamment, à l’augmentation du péage versé par la SNCF à RFF, alors que dans le même temps le transport routier ne paie pas les routes nationales, départementales, ni les rocades. « Les autorités locales viennent d’obtenir de Cofiroute une baisse des péages entre Poitiers et Châtellerault, pour les automobilistes du secteur, c’est donc de l’argent public qu’on va verser à Cofiroute en compensation. Comme les « Verts » protestaient, M.Santrot a rétorqué qu’on ne pouvait plus mettre de TER , tellement la ligne était saturée ; ce qui est exact. Parfois, la SNCF met des cars, faute de pouvoir glisser un TER. Et on ne va pas mettre de TER à 3H du matin, au prétexte qu’un train de fret ne circule plus à cette heure là ! » ajoute la fédération dz la Vienne.

« Voici quelques mois des soi-disant spécialistes s’élevaient contre la LGV pour dire qu’elle ne libérerait pas assez de place au fret ferroviaire et aujourd’hui les mêmes prétendraient que le pendulaire en laisserait assez. ! Pour nous, qui défendons l’environnement et le développement durable, nous pensons qu’il vaut mieux une LGV que le doublement à terme de l’autoroute. Et combien coûtera le litre d’essence dans 10 ans ? Enfin une question : pourquoi trouve t-on normal d’avoir doublé la N10 par une autoroute, il y a déjà 25 ans, d’avoir de surcroît mis à deux chaussées cette N10 entre Angoulême et Bordeaux ,et de s’élever contre une nouvelle ligne ferroviaire aux caractéristiques du XXIème siècle, pour ne garder que celle de 1850 ? Depuis 25 ans, les accidents dus au TGV n’ont pas fait une seul mort sur les lignes nouvelles. »

Lien Permanent pour cet article : http://www.fnaut-pc.asso.fr/2005/07/19/la-ligne-sncf-poitiers-limoges-sur-la-bonne-voie/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*