«

»

Imprimer ce Article

Gare TGV bis : les usagers contre

Paru le 18 avril 2005 dans Centre Presse Vienne

Dans un communiqué, Mauricette Ringuet, délégué régionale de la Fédération Nationale d’Associations d’Usagers des Transports (FNAUT) qui a comme activité de défendre les consommateurs et l’environnement, dit s’étonner de lire « ce qui se dit au sujet de la LGV en général et de la LGV et de la gare par l’ancienne Présidente de Région.Nous ne sommes pas ici pour défendre RFF, ni la SNCF, ni faire de la politique, mais pour seulement dire les faits ». Siégeant au Comité Régional des Transports, ayant accès aux documents. Mme Ringuet estime être « bien informés du projet ».
Elle ajoute que ce n’est pas récemment qu’on parle de la LGV. « Il y a eu le fuseau des 1000 mètres, le fuseau des 500 mètres, maintenant le travail se fait à l’intérieur pour choisir le fuseau qui fera le moins de nuisances ».
Concernant le prix savez-vous que pour la longueur de la LGV, il sera fait et refait plus de km de route que de km LGV ?
Est-ce que pour une autoroute de telles précautions sont prises ? Est-ce que les élus montent aux créneaux aussi fort contre la route comme pour le rail qui est un moyen écologique de déplacement ?
Elle rappelle que la FNAUT est contre les gares excentrés, « qui ne donnent pas accès à tous les voyageurs, et nombreux sont les usagers des TER qui prennent les TGV ». Ces projets de gare, en plus entraîneraient une pollution importante puisque les voyageurs convergeraient qu’en voiture à ces gares.
Le fait de faire courir des bruits sur des gares extérieures n’est pas nouveau, il en est de même sur Angoulême. »
Elle souligne que lors du Comité Régional des Transports de Poitou-Charentes en février 2003 réuni par la direction régionale de l’Équipement.
Il lui a été répondu : « que ce débat a été tranché par le ministre de l’équipement et des transports : le parti pris du projet est d’assurer la desserte des agglomérations à partir des gares existantes. En l’état actuel du dossier, la construction des gares bis n’est donc pas à l’ordre du jour ».
Et de conclure : « C’est vrai que depuis 2003, bien les majorités ont changé. Aussi nous restons très vigilants, et nous disons au élus qui seraient tentés de faire avancer un tel projet qu’ils mettront à mal les transports régionaux ferroviaires. Il est vrai que ces transports plus respectueux de l’environnement ne sont pas défendu dans notre région, comme en Alsace Région pilote qui a été la première à innover.

Lien Permanent pour cet article : http://www.fnaut-pc.asso.fr/2005/04/18/gare-tgv-bis-les-usagers-contre/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*