«

»

Imprimer ce Article

Les Usagers des Transports en Commun (AUTC)

Paru dans Centre Presse du 15 janvier 2002

Les politiques absents du débat

Le transport, enjeu fondamental pour l’avenir, inquiète les membres de l’A.U.T.C. Une gestion coordonnée, impulsée par la loi Gayssot, devrait voir le jour. Encore faut-il que les intéressés se manifestent.

L’ASSOCIATION des usagers des transports en commun (A.U.T.C.) a organisée, samedi à la Maison du Peuple de Poitiers, un débat sur la loi de régionalisation S.R.U. (Solidarité renouvellement urbain). « Les années 90 visaient les transports urbains d’agglomération. Aujourd’hui, il faut tourner son attention vers les transports périurbains. Des raisons à cela : la suppression de lignes S. N. C. F, de gares, l’éloignement du lieu de travail… posent des problèmes insolubles d’embouteillages. À une époque où 95% des transports périurbains se font en voiture, la loi Gayssot doit apporter un début de solution à ces problèmes. Encore faut-il que cette loi ne soit pas appliquée au rabais et qu’il y ait une véritable volonté politique d’aller de l’avant », explique Mauricette Ringuet, présidente d’A.U.T.C.

Obligation de s’entendre
L’extension des agglomérations s’est traduite par une augmentation des déplacements périurbains. « Ces déplacements s’effectuent souvent sur le territoire de plusieurs autorités de transport urbain qui coexistent au sein d’une même agglomération. Aussi, en l’absence d’une autorité coordinatrice, l’offre de transport public est souvent très insatisfaisante, tant en terme de fréquentation que de qualité de service », souligne la présidente. La loi prévoit donc, à l’intérieur d’une aire urbaine d’au moins 50 000 habitants, la création d’un syndicat mixte de transport regroupant la région et le département et auquel les autorités compétentes pour l’organisation des transport urbains pourront adhérer. Ainsi organisés, les transports s’en trouveront mieux coordonnés. À condition, néanmoins, que tout le monde veuille bien discuter autour d’une même table. Et là, comme ont pu en juger les membres d’A.U.T.C. samedi, rien ne va plus !

Vide politique
Ce débat vient à point nommé puisque, depuis le 1er janvier 2002 la loi S.R.U. de décembre 2000 transfère aux régions la compétence et la responsabilité de l’organisation des services ferroviaires régionaux de voyageurs.

Mais des responsables S.N.C.F., aucun signe de vie. Idem pour les élus de la Région et du Département. Seul l’élu Vert Daniel Lhomond, malgré un vilaine grippe, à fait un petit tour au débat… Un vide politique désespérant pour un sujet  » le transport », qui touche pourtant tout le monde.

Lien Permanent pour cet article : http://www.fnaut-pc.asso.fr/2002/01/15/les-usagers-des-transports-en-commun-autc/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*