«

»

Imprimer ce Article

Lignes Nantes Bordeaux

Nous attirons votre attention sur la ligne Nantes-Bordeaux. Cette ligne non électrifiée et désuète, par manque d’entretien depuis de nombreuses années, a vu arriver un TGV tracté par une locomotive Diesel pour attirer l’attention sur son utilité et ses besoins entre Nantes et les Sables d’Olonne. Aujourd’hui au contrat de plan des Pays de Loire figure son électrification, dont les travaux ne sont pas encore commencés.

Le 20 avril 2001, une Motion commune, des FNAUT Pays de la Loire, Poitou-Charentes, Aquitaine demandaient que la ligne Nantes-Bordeaux reste une ligne du réseau ferré de premier niveau.

Les associations régionales FNAUT de l’ouest de la France constataient une marginalisation de l’axe ferroviaire Nantes-Bordeaux :

  • oubliée dans les schémas régionaux des services collectifs
  • marquée par des altérations des services (suppression des arrêts de nuit et de jour, simplification excessive des dessertes à longue distance)
  • non considéré comme un axe d’aménagement du territoire et de promotion du chemin de fer.

Les associations régionales FNAUT de l’ouest de la France demandaient :

  • Une mobilisation des décideurs (conseils régionaux et généraux, RFF, directions régionales de la SNCF) pour une remise à niveau de la ligne Caen-Brest/Nantes/La Rochelle/Bordeaux/Hendaye à valoriser à terme comme une véritable LGV des Estuaires
  • Une utilisation de cet axe pour le développement du fret ferroviaire (desserte – depuis/vers l’Espagne – des ports de St Nazaire et de La Rochelle), alternative au développement exagéré des trafics routiers

Pourtant, malgré que les travaux ne soient pas commencés, que l’état de la ligne ne soit pas satisfaisant. Cela n’empêche pas la SNCF de vouloir rivaliser avec l’autoroute, non pas en faisant les travaux indispensables, mais tout simplement en supprimant les dessertes du Poitou-Charentes comme les gares de Montendre, Jonzac, Pons, Beillant et Châtelaillon aux nouveaux horaires d’hiver 2001/2002.

La rivalité avec l’autoroute ne peut se faire qu’avec une ligne performante et non, en supprimant les arrêts, qui suppriment en même temps la clientèle, rejetant tout simplement ses clients sur l’autoroute qu’elle veut soit disant rivaliser.

Souhaitant que vous reconsidériez la situation, nous vous demandons :

  • Le rétablissement de ces arrêts supprimés, pour sauvegarder cette ligne.
  • La poursuite de la modernisation de la signalisation sur des secteurs où elle est obsolète.
  • L’amélioration de l’infrastructure de la voie pour permettre d’améliorer la vitesse, pour sauver cette composante d’aménagement du territoire, où les vitesses commerciales, au mieux, proches de 90 km/h ne sont plus acceptables compte tenu de l’amélioration continue, et à grands frais, du réseau routier parallèle à la ligne.

AUTC Poitou-Charentes.

Lien Permanent pour cet article : http://www.fnaut-pc.asso.fr/2001/04/23/lignes-nantes-bordeaux/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*